Si la newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

English version

La lettre d'Ines - Bonjour
30 avril 2020 / Lettre 236
45e ou 46e jour de confinement.... Je m'y perds un peu question décompte. J'ai encore et toujours une énorme pensée pour tous ceux qui soignent, aident les autres au quotidien, médecins, infirmières, personnels des EHPAD, pharmaciens, éboueurs, commerçants, livreurs... Et je leur dis merci du fond du cœur. Cette semaine, j'ai fini de ranger (il y a des limites à tout) et j'ai lu et regardé les écrans, j'espère que dans cette moisson, il y a des choses qui t'intéresseront.
Encord�es
D'abord, si tu es fan d'opéra, une très belle initiative de l'Opéra de Paris qui a décidé de mettre en ligne gratuitement certains de ses spectacles. Le site a déjà diffusé Manon, Les Indes Galantes, Les Contes d'Hoffmann et je te conseille vivement Carmen de Bizet qui sera retransmis jusqu'au 19 juin. C'est la version de 2017 mise en scène par Calixto Bieito, avec Elīna Garanča et Roberto Alagna qui avait fait parler d'elle à l'époque parce que jugée peu conventionnelle et un peu crue. Mais c'est une formidable Carmen qui sort des sentiers battus. L'intérêt quand tu es chez toi, c'est que tu peux chanter à tue-tête en même temps que l'héroïne !
6 des 30 colonnes cannel�es
Des symboles forts
Beau profil !
E. Garanča troublante Carmen
Plafond
Duo mortel Garanča -Alagna
D�j� petit
Sur ce même site, il y a aussi des ballets. Et ça peut devenir un moment familial. Si tu as des filles, elles ont sûrement à un moment de leur vie fantasmé sur les danseuses étoiles et les petits rats de l'Opéra ou juste sur les tutus ! Donc Cendrillon sur une chorégraphie de Rudolf Noureev avec la superbe Valentine Colasante dans le rôle-titre et le danseur étoile Karl Paquette en Prince, c’est pas mal du tout... Et si tu n'en as pas (de fille), tu peux regarder toute seule en douce, ça marche aussi. Essaie avec les garçons, ça peut leur plaire.
La Vieille Charit�
La grâce
Perspectives
La citrouille
L�H�tel de Ville
Les sœurs, méchantes
Bas-relief
Le prince, oh là là
Encord�es
Confinée, confite, nan j'exagère ! pas confite mais spectatrice sur canapé, oui ! Le confinement a ses meilleur(e)s ami(e)s, la série est l'une d'entre elles. Celle-ci est sur Netflix et elle est aussi déjantée qu'hilarante. Better call Saul de Vince Gilligan est un spin-off sur 5 saisons d'une autre série, Breaking Bad. Un spin-off c'est une série tirée d'une autre série, on y retrouve une grande partie des personnages pour des histoires parallèles dans un même contexte ou pas. L'une peut se regarder sans l'autre et vice-versa. Là, le personnage central est Saul Goodman, l'avocat véreux (joué par Bob Odenkirk) du fabricant de drogue de Breaking Bad. On le suit dans sa vie d'avant, les évènements qui l'ont mené à prendre des distances avec la loi et se rapprocher du cartel. Très drôle et malin, les acteurs sont tous bons et ça donne envie de (re) regarder Breaking Bad.
6 des 30 colonnes cannel�es
Drôle d'équipe
Beau profil !
Saul, call me !
Plafond
Le bien et le mal
D�j� petit
Dans The Loudest Voice, de Tom Mc Carthy et Alex Metcalf, une mini-série en 7 épisodes, filmée comme un documentaire, on plonge dans la vie de Roger Ailes, grand faiseur d'opinion américain, fondateur de la chaîne ultra conservatrice Fox News qu'il dirige de 1996 à 2016, mais aussi égo maniaque, prédateur sexuel, caractériel. Son ascension, son rôle dans l'élection de Donald Trump et sa chute à la suite des accusations de harcèlement sexuel d'une de ses journalistes, Gretchen Carlson interprétée par Naomi Watts. On a l'impression de vivre cette histoire via les acteurs, dégoûté et effrayé par les pratiques et les débordements de Robert Ailes, interprété par un Russell Crowe méconnaissable mais criant de vérité. La série a d'ailleurs reçu les Golden Globes 2020 et elle passe sur Canal + Séries.
La Vieille Charit�
Fox News team
Perspectives
Russell Crowe version Ailes
L�H�tel de Ville
Russell et Naomi, whaooo
Bas-relief
Bravo Gretchen / Naomi
emanations
Difficile de commander des livres en ligne en ce moment, en revanche drôlement bien de soutenir les libraires de quartier qui ont eu une jolie initiative. Tu leur envoies un mail avec ta commande de livres, ça marche aussi si tu n'en veux qu'un, ils te disent s’ils les ont en stock et ensemble vous convenez d'une heure pour qu'ils déposent le paquet devant leur librairie et toi en retour tu glisses le chèque ou le cash sous la porte. L’idée, c’est que cela soit près de tes commerces de produits de première nécessité, comme ça tu n’es pas en faute.
D�j� petit
Alors voici quelques idées de livres que j’ai aimés et que tu pourrais commander :

- Bon, quand tu commences ce roman, difficile d'arrêter pour aller préparer les lasagnes du dîner. Le pique-nique des orphelins de Louise Erdrich est une chronique familiale super attachante qui se déroule sur 40 ans entre le Dakota et le Minnesota. Ça commence en 1932, quand lors d'une fête foraine, la mère de 3 jeunes enfants, s'envole dans un petit avion pour ne plus revenir. Les orphelins sont séparés et vont vivre chacun une existence pleine de surprises. Un roman fantasmagorique dont Philip Roth disait "une prose qui allie le réalisme magique de Garcia Marquez et le rythme narratif de Faulkner." Je ne peux rien rajouter tellement c'est juste !

- Tout en même temps envoûtant, singulier, onirique, Né d’aucune femme de Patrick Bouysse, primé par les lectrices du ELLE. Rose, 14 ans est vendue par son père pour quelques pièces à un châtelain en mal de se reproduire. Sa vie, reconstituée au fil des pages de carnets qu'un prêtre récupère par hasard, n'est pas un modèle de félicité, loin de là, mais au travers des épreuves se dessine le portrait d'une femme forte, qui ne laissera à personne la possibilité de lui faire rendre les armes.

- Chère Elena... On l'aime pour l'Amie Prodigieuse, pour le mystère qui l'entoure, pour cette Italie qu'elle nous décrit sans relâche. Là, dans ses Chroniques du Hasard, cinquante et une chroniques, écrites pour le Guardian tout au long de l'année 1998, elle nous fait partager ses réflexions sur ce qui lui tient à cœur, la politique, le cinéma, la littérature, la famille, les femmes… et mine de rien, elle nous fait sourire et réfléchir. Et comme une délicate attention, le livre est ponctué d'illustrations subtilement poétiques d’Andrea Ucini.
La Vieille Charit�
Famille, je ne vous aime pas
Perspectives
Un univers si particulier
L�H�tel de Ville
Pas tout à fait au hasard
Bas-relief
20h, tous aux fenêtres !
emanations
Coupe-couleur-brushing, on en rêve mais c'est juste un fantasme aujourd'hui. Alors on évite les coupes sauvages, c'est plus sage et on se console avec les soins nuanceurs de couleur de Christophe Robin pour atténuer les racines et faire briller les cheveux. On étale la pâte, pleine de beurre ou d’huiles végétales, sur son scalp, on la garde de 5 à 30 minutes et hop les châtains sont redorés, les blonds ravivés, les bruns renforcés et les roux encore plus vénitiens. Et tout doux grâce aux bonnes choses que Christophe a mis dedans.
outillé
Colorama
emanations
La semaine prochaine, nous serons à l’aube du « déconfinement » annoncé... Qui ? Comment ? Quand ? Au moment où je t’écris, nous ne le savons pas encore... mais ce qui est certain, c’est que nous nous retrouverons jeudi prochain pour une nouvelle lettre. En attendant, prends soin de toi !
Separateur
Merci - Mille baisers - Ines
S'inscrire Insta
© La lettre d'Ines 2020 | Se désinscrire | CGU